Nacicca

Une monnaie locale complémentaire pour le Pays d’Arles

mercredi 17 août 2016 par Laura

Article tiré de la lettre d’information n°13, disponible au format PDF dans la rubrique lettres d’information
PNG - 215.6 ko

Les temps se durcissent. La monnaie échappe chaque jour un peu plus à l’économie réelle tandis que les 1 % des plus riches possèdent près de 50% des richesses mondiales. Le budget des ménages, des PME, des associations, de l’économie sociale et solidaire et des collectivités territoriales se réduit comme peau de chagrin.

Selon la théorie économique, la monnaie conventionnelle satisfait trois fonctions : elle sert d’unité de compte, de moyen d’échange, et de réserve de valeur. Toutefois, la réserve de valeur entraîne des perturbations. Le capitalisme et l’intérêt ont entraîné une diminution de la circulation de la monnaie et la concentration croissante des richesses vers le haut de la pyramide sociale. Il est temps de repenser la création monétaire et d’imaginer ensemble la mise en place de monnaies locales complémentaires (MLC) ! La diversité des monnaies serait bénéfique pour nos sociétés comme peut l’être la biodiversité, car elle permet une meilleure résilience de notre système monétaire.

La vision transformatrice que ces monnaies complémentaires proposent, peut appuyer la transition vers un mode de vie plus juste et soutenable en favorisant la réappropriation de l’usage de la monnaie par le citoyen, la mise en avant de valeurs éthiques, écologiques, sociales et culturelles et le renforcement des liens sociaux à travers des échanges locaux. Ces monnaies condamnent la spéculation et limitent la thésaurisation, permettent une meilleure circulation monétaire que l’Euro et génèrent plus de richesses locales. Aujourd’hui en France, une trentaine de MLC sont en fonctionnement et autant sont en projet.

Le groupe de travail sur l’économie de l’association Arles en Transition est en train d’imaginer la mise en place d’une monnaie locale. Plusieurs choix s’offrent à lui, dont deux initiatives déjà avancées. Entre autres, depuis plusieurs années déjà, l’association JournArles a fait la promotion de cette idée en publiant trois brochures de vulgarisation sur les questions monétaires : La Face cachée de la Monnaie, Le crédit et son intérêt, et Les monnaies complémentaires. JournArles a aussi lancé une souscription pour un projet de monnaie complémentaire appelé le Provensol, complètement ouvert mais qui nécessite une mobilisation suffisante pour apporter un véritable changement dans l’économie. Le Provensol défend notamment l’option d’une version électronique (échanges par sms) afin d’éviter de se noyer dans les coûts de la gestion des coupures papier. Une autre option serait l’adoption de la Roue, monnaie complémentaire déjà fonctionnelle dans le Vaucluse et dans certaines communes des Bouches-du-Rhône, que l’expérience des animateurs et le réseau déjà existant rendent attractive.

Si vous aussi vous désirez contribuer à changer le monde en changeant les règles de la monnaie, rejoignez le groupe de travail et de réflexion visant à élaborer une monnaie sociale et écologique en Pays d’Arles.

EN SAVOIR +

Les brochures sont téléchargeables gratuitement sur le site journArles.org

Toutes les actualités du groupe de travail d’économie d’Arles en Transition sont consultables sur le site WordPress d’Arles en Transition


Navigation par mots clés | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1036187

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Ville durable   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2n + ALTERNATIVES

Creative Commons License