Archives de catégorie : Destruction Habitats & Espèces Protégées

Contribution de NACICCA à la consultation publique ZAC de la Farigoule d’Aubord

Fin 2014, NACICCA répondait à l’enquête publique concernant le projet de ZAC de la Farigoule à Aubord, impactant 36 ha d’espaces agricoles et naturels, en partie en ZPS « Costière Nîmoise » et abritant des espèces protégées à forts enjeux telles que l’Outarde canepetière et l’Oedicnème criard.

Toujours vigilante quant à l’évolution de ce projet, NACICCA a récemment adressé un courrier lors de la consultation publique, qui s’est déroulée du 17 septembre au 1er octobre, concernant la demande de dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces protégées émise par la société GGL, porteur du projet. Ce courrier souligne notamment :

  • une justification du projet par des raisons impératives d’intérêt publique majeur contestables
  • l’absence de prise en compte des effets cumulés de la future ZAC avec les autres projets en cours à proximité
  • la faiblesse des inventaires naturalistes réalisés
  • l’insuffisance, voire l’absence de mesures d’évitement et de réduction des impacts du projet sur les espèces protégées
  • et enfin des mesures compensatoires inadaptées, incomplètes et non garanties.

 

Ainsi, à ce stade d’avancement du projet, le dossier présenté au CNPN ne nous parait pas répondre aux attentes minimales d’une demande dérogatoire et NACICCA restera extrêmement attentive aux suites données à cette demande.

Enquête publique ZAC de la Farigoule à Aubord

Un nouveau projet a vu le jour il y a quelques années sur la commune d’Aubord, dans le Gard : la Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) de la Farigoule. Cette dernière a pour objectif la construction de nouveaux logements, d’un collège ainsi que d’une zone d’activité, le tout entrainant l’urbanisation de 35 ha d’espace actuellement à vocation agricole ou naturelle au sud de la commune.

  Continuer la lecture de Enquête publique ZAC de la Farigoule à Aubord

Des Lézards ocellés détruits sans autorisation à Saint-Gilles : NACICCA porte plainte

Après la découverte de deux Lézards ocellés morts suite à des travaux engagés par la Communauté d’Agglomération de Nîmes Métropole et la municipalité de Saint-Gilles, NACICCA dépose une plainte pour destruction d’espèces protégées et d’habitat d’espèces protégées.

Continuer la lecture de Des Lézards ocellés détruits sans autorisation à Saint-Gilles : NACICCA porte plainte

Cossure : un exemple à ne pas suivre ?

 

Regards critiques sur la première expérience de compensation par l’offre initiée en France

 
 

La compensation de la biodiversité a actuellement le vent en poupe en France. C’est particulièrement le cas de la compensation par l’offre largement soutenue par le ministère de l’écologie. Un article paru dans le dernier numéro du Courrier de la Nature (revue éditée par la Société Nationale de Protection de la Nature : http://www.snpn.com/spip.php ?rubrique21), et écrit par deux membres de NACICCA, pointe les faiblesses majeures et inquiétantes de ce dispositif tel qu’il a été testé grandeur nature par la filiale biodiversité de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) sur le site de Cossure en Crau.

 
 

Le constat est inquiétant car les réserves d’actifs naturels (ou banques de compensation) ont été introduites par amendement dans le projet de loi Biodiversité qui doit être adopté par le parlement cet automne. Il est à noter que ce travail critique a été présenté lors d’un colloque sur les mesures compensatoires en présence du directeur général de la CDC biodiversité et du ministère de l’environnement. Ces derniers n’ont apporté aucune réponse satisfaisante aux questions très concrètes posées par notre travail.

Bonne lecture à tous

Chantier CNM : Oc’Via suspectée de porter atteinte à l’Outarde canepetière

A titre dérogatoire, le chantier de contournement ferroviaire Montpellier-Nîmes, actuellement en cours, a occasionné la perte de 2800 hectares d’habitats de l’Outarde canepetière, situés pour moitié dans une Zone de Protection Spéciale dédiée à la protection de cette espèce pourtant menacée d’extinction. Continuer la lecture de Chantier CNM : Oc’Via suspectée de porter atteinte à l’Outarde canepetière

Le projet de centrale photovoltaïque de Calissanne, à Lançon-de-Provence

Encore un projet exemplaire pour valoriser les énergies renouvelables et soutenir la transition énergétique… ou pas !

 
 

C’est sur 39 hectares du Domaine de Calissanne qu’ EDF énergies nouvelles entend implanter, pour les 25 ans à venir, plus d’un millier de panneaux photovoltaïques. Un projet qui pourrait être écologique s’il ne se situait pas au cœur d’une zone protégée par l’Europe pour sa richesse exceptionnelle en faune : le bureau d’études a recensé pas moins de 118 espèces protégées dans ce secteur. Parmi celles-ci, on remarque l’Aigle de Bonelli et l’Outarde Canepetière, deux espèces menacées d’extinction en France et bénéficiant à ce titre de Plans Nationaux d’Action visant à favoriser leur maintien dans notre région. Des plans qui recommandent explicitement de ne pas installer de ferme photovoltaïque dans les zones de présence de ces deux espèces !

Continuer la lecture de Le projet de centrale photovoltaïque de Calissanne, à Lançon-de-Provence

Gazoduc Éridan : Enquête publique jusqu’au 31 octobre !

Si le mot Éridan sonne familièrement à vos oreilles, peut-être est-ce dû à sa prestigieuse ascendance. En effet, il s’agit à l’origine d’un dieu-fleuve de la mythologie grecque, parfois apparenté au Rhône, qui a par la suite donné son nom à une constellation de l’hémisphère sud. C’est également ainsi qu’on a baptisé un chasseur de mines de la Marine française. Mais si cela ne vous dit rien, alors il est fort probable que ce soit du projet de gazoduc homonyme, de la société GRTgaz que vous ayez entendu parler.

Continuer la lecture de Gazoduc Éridan : Enquête publique jusqu’au 31 octobre !

NACICCA co-auteur d’un article scientifique sur la Tolypelle des marais salants

Un travail de recherche dont Jean-Baptiste Mouronval, administrateur de NACICCA, est l’un des co-auteurs, vient contribuer à une meilleure connaissance de la biologie et de l’écologie de la Tolypelle des marais salants.

 

Cette charophyte cantonnée à quelques stations en France et en Espagne avait été découverte en 2009 par notre association lors d’une prospection sur le salin du Caban. Il s’agit, en France, de la première station connue pour la région méditerranéenne (les autres se situant sur la façade atlantique), ce qui constitue un témoignage indéniable de la richesse exceptionnelle de la lagune du Caban, alors que cette dernière est menacée de destruction par un projet de percement de darse fluviale par le Grand Port Maritime de Marseille.

 

Grâce à notre intervention auprès du ministère de l’Écologie, Tolypella salina R. Cor. a depuis été protégée au niveau national.

 

L’article (en anglais) est paru sur la revue scientifique Acta Botanica Gallica et s’intitule Tolypella salina R. Cor. on the French Atlantic Coast : biology and ecology.